SAISON 2019/2020

Vendredi 13 mars 2020 – Lantignié (69) 

Seconde sortie, en quelques jours, sur les chemins de Lantignié, pour le groupe du vendredi cette fois ci !

Nous sommes 10 participants ce vendredi matin, pour arpenter un circuit d’environ 16 kms. Nous commençons par le début du circuit des cabanes,  emprunté lors de notre précédente sortie, mais après les cadoles, nous poursuivons notre montée pour arriver au col du Fût d’Avenas, à 743 mètres d’altitude.

Sous un ciel très dégagé et un soleil généreux, nous bénéficions d’une vue magnifique. Lors de notre descente, nous faisons halte, pour notre pause casse-croûte, au lavoir du village de St Joseph, tout près d’un chemin de croix qui monte à travers les vignes.

Nous rejoignons le circuit des cabanes  au château de Thulon, puis terminons tranquillement notre  périple qui s’achève, comme de coutume par le partage d’une pâtisserie maison.

 

 

Samedi 7 mars 2020 – Lantignié (69)

 Lantignié, village viticole au coeur du Beaujolais accueillait notre randonnée de samedi matin.

Nous sommes 7 au départ du « circuit des cabanes » d’environ 11 kms.  Quelques « montagnes russes » sur les premiers kilomètres, nous conduisent jusqu’aux fameuses cabanes, ou « cadoles » : abris des vignerons lors des travaux dans les vignes.

Nous poursuivons notre chemin dans une zone plus boisée pour arriver au point culminant de notre randonnée d’où nous devrions avoir une vue très étendue sur la plaine de l’Ain, puis, au delà, sur la chaîne des Alpes.  Mais le ciel se charge de nuages bien sombres, et nous préférons ne pas nous attarder et attaquer notre descente en direction du château de Thulon, domaine viticole réputé pour son meilleur Gamay du monde en 2018!

A nouveau nous reprenons rapidement notre chemin sous quelques gouttes de pluie, et c’est finalement bien arrosés  (pas de Beaujolais …..)  que nous arrivons au village !

 

 

Vendredi 6 mars 2020 – Meillonnas (01)

 Nous étions quatre filles vendredi matin au départ de Chatillon

Arrivées à Meillonnas,  Simone notre guide du jour nous a fait serpenter à travers les ruelles  pour rejoindre le départ de notre rando ; c’est sur de jolis sentiers verdoyants fleuris de violettes et de primevères que nous avons gaiement,  après quelques hésitations, pris  la direction de Treffort  …  Fort ! joli village où après avoir cherché les sept fontaines nous avons pris le temps de déguster notre frugal repas sous le couvert du lavoir, nous avions pour compagnon le clapotis quelque peu assourdissant de l’eau du petit ruisseau qui serpente tout près. 

Avec beaucoup d’imagination un café bien chaud servi avec le sourire nous a remis sur pied !…. Nous voilà reparti pour deux jolis grimpettes qui nous ont menés  tout d’abord  au mont Grillerin pour une superbe  vue à 360°  . Ensuite nous sommes passées par le col de France pour finir par la France. De retour à Meillonnas  nous avons pu admirer son château  à 9 tours du 14eme siècle ( il n’en reste que deux !😜 ) 

Enfin c’est dans le guetali du village (petite gloriette d’origine créole ) que nous avons dégusté l’excellent cake de Simone !!! Tant pis pour vous les gars …… 

EN CONCLUSION:  C’est fou ce qu’une simple RANDO peux vous faire voyager…. à bientôt sur la prochaine ?….

 

 

Dimanche 16 février 2020 – Le Bois d’Oingt (69)

Nous sommes 18 randonneurs ce dimanche en début d’après midi,  au départ pour un circuit d’environ 13 kms.

Nous débutons notre parcours par  le cœur du village du Bois d’Oingt, admirant quelques beaux passages voûtés et fenêtres à meneaux, témoins de son riche passé historique, puis de spectaculaires fresques murales, œuvres de John McGrew, peintre américain pionnier du dessin animé aux studios Warner Bros.

 S’ensuit une petite mise en jambe en empruntant la voie du tacot, et nous voici sur la petite place du village de Moiré, devant la façade discrète d’une vieille chapelle désormais … salle des fêtes.

Un totem à proximité nous apprend la légende qui y est liée :  Une clé apportée dit-on par Saint Pierre lui-même, avait la propriété de guérir hommes et animaux atteints de la rage. Le bedeau qui avait la garde de cette clé merveilleuse la mettait rougir au feu. On amenait l’homme ou plus souvent l’animal à l’église et après quelques prières, on frappait trois coups sur la tête du patient avec la clé rougie et on traçait une croix sur la blessure. La cure était opérée !…

Une côte un peu raide nous conduit au Crêt de Fay, puis nous basculons dans le vallon du Merloux au creux duquel, ressemblant à un Castello Toscan, se blottit le château de Rapetour, dont le donjon date du XIIIème siècle.

Nous passons près d’une « cadole »,  ou cabane de vigneron, avant d’arriver à Theizé dont nous parcourons les ruelles quelques peu assoupies à cette période de l’année, pour arriver au pied de l’imposant château de Rochebonne datant du XVIIème siècle.

Nous quittons le village en passant près de la croix des enfants, érigée en 1567 pour, semble t’il, remercier Dieu d’avoir protégé le village, soit de la peste, soit … des protestants .

L’heure avance, il est temps de prendre le chemin du retour en regrettant de n’avoir pas eu un généreux soleil pour faire ressortir l’éclat de ces beaux villages de pierres dorées, chères à nos voisins Beaujolais !

 

Samedi 1er février 2020 – L’Abergement-Clémenciat (01)

Depuis plusieurs années , Patrice nous propose en début d’année  une sortie locale, avec repas dans un restaurant en fin de rando.

C’est donc,  aujourd’hui,   « la » sortie de Patrice  qui a choisi de nous emmener sur les chemins de l’Abergement Clémenciat, village entre Dombes et Val de Saône, pour un circuit d’un peu plus de 10 kms

Il a beaucoup plu ces derniers jours, et la météo reste menaçante, mais nous sommes tout de même 24 motivés au départ.

C’est un circuit très boisé, et … très, très  boueux que nous empruntons, passant près d’un étang avec un  petit air Canadien, avant d’arriver en vue de ce qui semble un petit élevage  de porcs multicolores.

Mais les porcins s’avérant aussi curieux que les humains qui s’attardent auprès d’eux, il en arrive de tous côtés, et nous constatons rapidement que nous sommes près d’un grand élevage ! ..

Notre rando s’achève sous quelques gouttes de pluie.  Quelques non marcheurs nous rejoignent alors et nous nous retrouvons environ 35 autour d’une table sympathique au restaurant La Mitaine, à Sulignat.

L’édition 2020 de cette « sortie de Patrice » a, encore cette année ,  fait l’unanimité !

 

Vendredi 31 janvier 2020 – Ternand (69)

Direction de notre randonnée de ce vendredi : Ternand, joli petit bourg médiéval dans le département du Rhône.

Le soleil est timide, mais il est là ! Sous la houlette de notre animatrice du jour, nous partons à 7 sur un chemin en balcon surplombant la vallée de l’Azergues, d’où nous avons une vue imprenable sur les flancs de la colline face à nous, avec ses villages de pierres dorées si caractéristiques : Oingt, Sainte Paule, St Laurent d’Oingt …. 

Quelques carrefours plus loin, premières interrogations sur le chemin à suivre … topo guide en main pour l’une, carte IGN pour un autre, et pas de balisage visible.  Allez ! on s’engage dans ce beau chemin qui descend !   Mais … au fait, est-ce bien logique de descendre ?  Ne devrions nous pas plutôt monter puisque nous devons passer près d’une table d’orientation ?  A nouveau sortie des carte et topo …  et .. « bon sang mais c’est bien sûr » ! c’est par cet autre chemin que nous devrions passer !  Allez, courage, on remonte, on emprunte le bon chemin, et après des interrogations à (presque) chaque intersection,  nous voici à la table d’orientation de la belle forêt de Brou, et à sa table de pique nique ou nous en profitons pour sortir notre casse croûte.

Nous empruntons le chemin du retour avec, à nouveau, de nombreuses hésitations …  il faut dire que les travaux de coupes de bois et de débardage créent des chemins qui n’existent pas sur nos cartes, et suppriment des marques de balisage qui devaient être apposées sur certains arbres.

Cette journée ne se terminera pas sans une nouvelle petite péripétie, avec la perte des bâtons de notre « randonneur baroudeur »,  qui devra ajouter une montée à son actif pour les récupérer. 

Enfin! nous clôturons cette randonnée « d’orientation » d’environ 15 kms et 650 mètres de dénivelé par une visite rapide du village de Ternand, avant de déguster, comme chaque vendredi, un excellent gâteau « vite fait »  par notre animatrice !

 

 

Dimanche 19 janvier 2020 – St-Trivier-sur-Moignans

 Il fait bien frisquet ce dimanche matin, mais le ciel est dégagé et le soleil pointe le bout de son nez sur notre village de St Trivier sur Moignans, c’est donc une météo idéale pour les  36 marcheurs rassemblés  sur la ligne de départ pour notre randonnée du jour.

Comme de coutume pour notre sortie « tirage des rois »,  nous empruntons aujourd’hui nos chemins locaux, et notamment le circuit boisé de Mons ; Occasion pour quelques uns d’entre nous de découvrir ce circuit bucolique d’une dizaine de kilomètres.

En fin de matinée, quelques marcheurs rêveurs nous rejoignent à la salle polyvalente pour partager, dans la convivialité, un buffet composé de plats cuisinés par chacun.

Vient l’heure du couronnement  pour les rois et reines du jour , et là … curieusement, alors que nous devrions avoir 4 rois et 4 reines, seules les reines répondent à l’appel, et encore, l’une d’elles a déposé sa couronne avant la traditionnelle photo !

Serait-ce le début de la fin de la monarchie au sein de Marche ou Rêve ??!! … 

 

 

Vendredi 10 janvier 2020 – Salles-Arbuissonnas (69)

 Nous sommes huit ce vendredi matin au départ de SALLES-ARBUISSONNAS. Le soleil est au RV pour le moment ….

Notre guide, grand connaisseur du Beaujolais, nous fait tout d’abord faire un périple à travers les vignes ou les viticulteurs sont en plein travaux de taille.

 Avant de grimper vers les sommets, au hasard des chemins, nous avons la chance de rencontrer quelques jolis jambons sur patte qui font saliver notre troupe de gourmets, et qui, à défaut d’autres photos,  feront finalement  la « une » de notre reportage photo du jour.

 Nous poursuivons à travers bois pour arriver au col de Failly en passant par la roche de la folle ! « Nous étions au moins deux ! » Puis toujours à travers bois notre guide nous emmène jusqu’au col de st Bonnet où nous prenons un repas rapide et bien mérité.

 A présent il est temps de redescendre pour cela nous empruntons le sentier des fatigués bien que nous ne nous sentions pas concernés ! Enfin pour finir nous retrouvons les voitures où nous attend un magnifique kouglof façonné avec amour par Lydie dont c’est l’anniversaire.

Encore une belle rando ! avec un dénivelé de 400 m pour 21 km. Et, cerise sur le gâteau ! le soleil ne nous a pas quitté …

 

Samedi 4 janvier 2020  – Thoissey (01)

 Belle affluence ce samedi après midi pour notre première sortie en  WE de l’année, puisque nous étions une quarantaine, randonneurs et marcheurs nordiques réunis, pour parcourir une dizaine de kilomètres sur les bords de la Saône.

Au départ de Port de Mûre, entre Genouilleux et Thoissey, nous commençons par une petite séance d’échauffement, un peu moins évidente pour les randonneurs que pour les marcheurs nordiques !

Puis nous nous engageons, sur le chemin de halage, chacun à son rythme, en longeant le fleuve jusqu’au pont de Thoissey, caractéristique des constructions des années 1920 avec ses trois arches blanches.

De là nous suivons les berges de la Chalaronne pour rejoindre le parc municipal et arboretum de Thoissey ou nous attisons la curiosité de deux charmantes  biches, occupantes des lieux.

Sur le chemin du retour, nous retrouvons la Saône sublimée par les couleurs flamboyantes du soleil déclinant, avant de terminer agréablement cet après midi,  riche en échanges (de recettes notamment !…),  en savourant quelques sablés de Noël et un chocolat chaud préparés par nos animatrices du jour.

 

Dimanche 22 décembre 2019 – Chanoz-Chatenay (01)

Pour notre dernière randonnée de l’année, nous sommes 14 randonneurs, motivés malgré la pluie, pour parcourir quelques 9 kms sur les petites routes et chemins de Chanoz-Chatenay, entre Bresse et Dombes.

Une première halte s’impose près du château de Chatenay, ancienne maison forte du XIème reconstruit au XVème siècle. 

En poursuivant notre chemin nous remarquons les détails d’un mur en colombages garnis de torchis, construction locale traditionnelle.

La pluie s’est finalement arrêtée, nous continuons notre cheminement à travers divers hameaux de la commune, en empruntant alternativement chemins très boueux et sentes boisées.

A l’arrivée, Myriam nous sort de son panier un excellent pain d’épice, arrosé d’un vin chaud et d’un jus de pomme chaud, le tout partagé dans une une ambiance très conviviale !

 

 

Vendredi 20 décembre 2019 – Chatillon-sur-Chalaronne (01)

 Nous sommes 7 participants , ce vendredi, au départ de cette sortie locale sur Chatillon-sur-Chalaronne, en direction de Romans,  copie presque conforme à la randonnée du samedi 7 décembre pour ce début de parcours !

Un grand vent nous accompagne durant les deux premières heures de marche, transformant (presque ….)  l’étang Charbonnière en spot de surf !

La pluie commence à tomber aux deux tiers de notre parcours, puis s’abat de plus en plus violemment sur nos têtes.

C’est donc bien arrosés et à vive allure que nous terminons nos 15 kms de marche …   Le temps de se mettre au sec, puis nous doublons notre effectif pour aller partager un repas fort apprécié dans l’un des restaurants du village.

 

 

Samedi 7 décembre 2019 – Chatillon-sur-Chalaronne (01)

13 Marcheurs Rêveurs ont participé, ce samedi matin, à la randonnée organisée par nos voisins  Chatillonnais au profit du Téléthon.

Agréable promenade d’environ 8 kms qui les a conduit du coeur de Chatillon-sur-Chalaronne, ou l’un des marchés préféré des Français battait son plein sous les halles séculaires, en passant par l’étang Charbonnière  et le pont du Diable (qui n’a rien de diabolique !….),  jusqu’au charmant village de Romans ou ils furent accueillis en musique à la salle des fêtes.

 

 

Vendredi 22 novembre 2019 – Cluny (71)

 Superbe météo pour notre sortie de ce vendredi d’automne au départ de Cluny !

Les sept participants à cette randonnée ont particulièrement apprécié les couleurs flamboyantes de la campagne Clunysoise, et … après quelques détours (dans la bonne humeur) pour retrouver leur chemin,   l’inimitable cake de Simone à l’arrivée !

 

 

Dimanche 17 novembre 2019 – Vienne (38)

 Pour sa  traditionnelle sortie urbaine d’automne, Marche ou Rêve  a invité  ses adhérents à remonter le temps sur les bords du Rhône.

C’est tout d’abord sur la rive droite de ce fleuve que nous allons nous laisser transporter au cœur de l’époque gallo-romaine.

Nos guides conférenciers nous attendent au musée archéologique et sur le site antique de St Romain en Gal, pour découvrir les temps forts de la civilisation gallo-romaine, au travers des vestiges d’anciennes habitations et de thermes dont l’emplacement a été fortement influencé par la proximité du Rhône.

En fin de matinée, la température est un peu fraîche et nous apprécions le déjeuner dans un restaurant au cœur de Vienne.

L’après midi, la visite, toujours en compagnie de nos guides, nous offre un aperçu des principaux monuments de la ville de Vienne : la cathédrale St Maurice, le temple d’Auguste et de Livie, les arcades du jardin de Cybèle, ainsi qu’une cour Renaissance, sans oublier notre époque contemporaine en passant près d’une curieuse vache ….

Cette journée fut une découverte pour bon nombre des 43 marcheurs-rêveurs participants, qui ont, de plus, apprécié la convivialité de ces moments partagés.

 

Vendredi 8 novembre 2019 – Montagne de Dun (71)

Direction de notre sortie du jour :  SAINT-RACHO, petite commune du sud ouest de la Saône et Loire, limitrophe avec le département du Rhône.

Le soleil est au rendez-vous lorsque nous arrivons sur notre lieu de départ pour un circuit d’environ 17 kms qui doit nous conduire au sommet de la montagne de Dun.

Depuis les berges du Sornin, dont les eaux tranquilles sont propices à la pêche à la truite, nous sommes 12 à nous mettre en chemin au cœur d’un paysage harmonieux, fait d’équilibre entre bois et prés, ruisseaux et collines.

 Après avoir admiré le château de Chevannes (des XIIème e XVIème siècles) blotti  au  creux de son vallon, nous entamons la montée,  guidés sur la fin de notre ascension par un jeune  Border Collie un peu ….. fougueux et  son maître.

Il est tout juste midi lorsque nous arrivons à Dun, point culminant de notre randonnée,  à 708 mètres, d’où nous profitons d’un panorama allant des monts du Beaujolais aux monts du Roannais.

Avant de passer au pique-nique, nous avons droit à un moment  culturel avec une visite guidée privée de la chapelle qui rappelle le passé glorieux du site, oppidum à l’époque gallo-romaine, puis place forte au Moyen-âge.

Notre descente est tranquille et nous permet de profiter de ces paysages verdoyants du Brionnais, tachetés du blanc des bovins qui profitent encore de la douceur automnale.

Sur la fin de notre périple, de très beaux  champignons essaient de nous faire du charme, mais … nous ne nous y laisserons pas prendre !

Et selon la coutume du vendredi, nous terminons notre journée par une pâtisserie confectionnée par notre animatrice du jour, arrosée d’une boisson à bulles offerte par l’un de nos nouveaux licenciés, heureux de fêter son intronisation au sein de la célèbre (!!…) confrérie des marcheurs rêveurs 😉

 

 

Samedi 2 novembre 2019 – Rignieux le Franc (01)

Météo bien maussade ce samedi matin sur le petit village Dombiste de Rignieux le Franc ….

Mais chacun des participants à cette randonnée du jour a dû faire sien le dicton « la pluie n’arrête pas le pèlerin », puisque nous sommes tout de même 17 randonneurs sur la ligne de départ.

Une petite pluie nous  accompagne durant le premier quart d’heure, puis décide de cesser de nous importuner pour parcourir les 12 kms de la bien nommée « ballade sur les cheminements doux » de la commune.

Peu de rencontres sur notre parcours, si ce n’est quelques ânes en quête de caresses, puis une troupe de canards sur l’étang Mérau.

Et c’est finalement sous le soleil que nous terminons notre périple !

 

 

 Vendredi 25 octobre 2019 – Lancrans (01)

6 randonneurs au départ de Lancrans ce vendredi matin pour une randonnée d’environ 16 km aux couleurs automnales.

 

Le sentier nous conduit rapidement aux pertes de la Valserine, site naturel où l’eau a creusé la roche calcaire en canyons. Le sentier qui longe la Valserine est ponctué par quelques cascades et nous mène jusqu’à la « mêlée des eaux » où la Valserine rencontre la Sémine.

 

Après un pique-nique au soleil, nous admirons la vue sur le Pont des Pierres que nous traverserons ensuite. Construit initialement en pierre, il permettait dès 1913 et jusqu’en 1937 au tramway de relier Bellegarde à Chézery. Il fut détruit en 1944 puis reconstruit en 1954 en béton.

 

Nous empruntons l’ancienne voie du tram avec sa petite gare de la Mulaz, vue sur le village de Montanges, puis petite halte en terrasse près d’un ancien wagon reconverti en bar, dans le village de Confort, et …. ré-confort avec la dégustation de délicieuses pâtisseries concoctées par nos guides du jour 😉

 

 

 

Dimanche 20 octobre 2019 – Les Ardillats (69)

 C’est à un rassemblement pédestre organisé que les marcheurs rêveurs étaient invités à participer ce dimanche.  Ils étaient quelques uns à se retrouver Aux Ardillats, à la limite du Beaujolais des vignes et du Beaujolais vert, pour parcourir, chacun selon sa forme ou sa motivation, l’un des circuits proposés par les organisateurs de la bien nommée « Marche des Châtaignes ».

Après un passage près du château sous un ciel gris et brumeux, le chemin quitte rapidement les vignes pour s’enfoncer en zone forestière, traverser de beaux tapis de châtaignes,  et arriver au Col de Crie.

De grosses rafales de vent ont un peu secoué les participants sur la descente en fin de matinée, puis la pluie s’est invitée sur la fin du parcours.

Les châtaignes grillées proposées à l’arrivée ont été très appréciées pour réchauffer les estomacs et les doigts engourdis!

 

 

Vendredi 11 octobre 2019 – St-Etienne-la-Varenne (69)

Nous sommes 6 randonneurs vendredi matin pour prendre la route en direction de St-Etienne-la-Varenne, village Beaujolais au pied du Mont Brouilly.

Une légère brume flotte encore en fonds de vallée lorsque nous nous mettons en chemin pour un circuit d’environ 18 kms.

Après quelques kilomètres nous quittons les vignes pour prendre de l’altitude dans les chemins forestiers du « Beaujolais Vert ».

Il commence à faire très chaud lorsque nous traversons la lande Beaujolaise, avant d’arriver à proximité de la ferme Ste Marie sur son promontoire, point de repère de nombreux randonneurs sillonnant les chemins alentours.

Les évolutions d’un groupe de parapentistes sur fonds de ciel d’azur retiennent notre attention quelques instants, puis nous entamons une « belle » descente vers notre point de départ ou nous attend un succulent Kouglof cuisiné par notre animatrice du jour !

 

 

Samedi 5 octobre 2019 – Chénas (69)

Nous sommes 8 ce samedi matin au pied du Moulin à Vent, sur les hauteurs de Romanèche-Thorins, tout près de Chénas.

Depuis cet édifice, classé monument historique du XVème siècle, qui a donné son nom au « seigneur » des vins du Beaujolais, nous partons pour un circuit d’environ 12 kms, sous un ciel couvert, mais avec une température agréable.

Après avoir longé quelques belles propriétés viticoles, nous traversons le village de Chénas, puis en poursuivant à travers vignes, nous arrivons au pied du Pic de Rémont qu’il nous faut gravir par des chemins forestiers en empruntant quelques passages un peu … techniques.

Nul besoin de sortir nos passeports pour traverser ensuite la Russie, avant d’arriver à la colline de la Maison des Chasseurs, où nous pouvons contempler les vestiges d’une mystérieuse tour carrée, et admirer un panorama exceptionnel à 360° .

Sur la fin de notre chemin, Gilles, notre animateur, nous invite à une petite dégustation de ce célèbre Moulin à Vent chez l’un de ses amis viticulteur local !

La cave est accueillante, le vin est bon, mais point trop n’en faut … il nous reste encore quelques 2 kms à parcourir avant de rallier notre point de départ et de reprendre nos véhicules pour le retour .

 

 

Dimanche 29 septembre 2019 – 10 ans de Marche ou Rêve

Ce dimanche 29 septembre, une cinquantaine d’adhérents a fêté les 10 ans de Marche ou Rêve sous un beau soleil d’automne.

En début de matinée, tous sont partis sur une randonnée d’une dizaine de kilomètres, pour … 10 ans !  encadrée par  Gaby au départ de l’arboretum de Chatillon sur Chalaronne.

A l’arrivée, ils  se sont retrouvés autour d’un apéritif, attentifs au discours de Fabienne relatant avec humour l’historique des moments les plus marquants du club (téléchargeable ici) , avec une pensée pour nos amis prématurément disparus.

Puis ils ont partagé  un  copieux buffet, avant de souffler les bougies sur un beau gâteau d’anniversaire.

Cette journée nous a permis de retrouver avec plaisir quelques anciens marcheurs rêveurs, et notamment  Thierry (à l’initiative de l’activité marche nordique de notre club) et Yvette, venus tout exprès du Cantal pour partager cette belle et joyeuse  journée avec nous.

Les bonnes choses ayant toutes une fin, il a bien fallu se séparer, non sans se promettre, comme dans la chanson d’un certain Patrick :

« On s’est dit rendez-vous dans 10 ans,

Même jour, même heure, mêmes pommes …. »

 

Dimanche 22 septembre 2019 – JOUX (69)

 Malgré des prévisions météo peu encourageantes, se sont 8 marcheuses et un marcheur qui se sont retrouvés « place du plaisir » dans le petit village de JOUX.

 Après avoir fait le tour du lac et traversé sur le barrage, nous prenons de la hauteur. Au fur et à mesure de la montée, le panorama se découvre sous un soleil radieux. Tout d’abord, de très belles vues sur les monts de Tarare et les monts du Lyonnais. Après avoir rejoint la route Napoléon (aujourd’hui GR 7), le panorama change et ce sont les monts du Beaujolais qui s’ouvrent à nous.

Nous arrivons au col du « PIN BOUCHAIN » où nous trouvons la stèle commémorant la rencontre secrète du roi Jacques 5 d’Ecosse avec François Premier.

Un peu plus loin nous nous arrêtons sous les sapins pour le pique-nique avec un troupeau de vaches pour voisin. L’après midi nous continuons notre chemin et découvrons la plaine du Roannais et un peu plus loin, le massif du Pilat.

En fin de balade, nous nous arrêtons à la chapelle de la Salette  (journée du patrimoine oblige) où nous sommes accueillis chaleureusement par la gardienne du lieu.

Puis c’est le retour vers les voitures avec les inévitables courbatures.

 

 

Vendredi 13 septembre 2019 – FRONTENAS (69)

Nous sommes 6 au départ de la première rando du vendredi de cette nouvelle saison de Marche ou Rêve. C’est une journée chaude et ensoleillée qui nous attend .

Au départ de Frontenas nous prenons le sentier du tacot qui nous emmène  jusqu’au très beau village d’Oingt ou la tète de linotte de notre petit groupe va pouvoir se ravitailler en eau. Puis nous voilà partis pour le dénivelé de la journée qui nous permet d’accéder à la petite chapelle d’Oingt  nouvellement restaurée. La pause repas se fera dans cet endroit paisible tout en profitant du magnifique paysage.

Nous voilà repartis, à présent nos pas nous portent en direction du village de Theize ou nous prenons le temps de visiter sa très belle église  au chœur orné de vitraux. En sortant, une colonne ornée de personnages divers nous interroge …

Il faut maintenant songer à retourner à Frontenas par de jolis sentiers boisés; à l ‘arrivée comme a l’accoutumée nous savourons aux abords du lavoir une petite douceur offerte par l’organisatrice de la marche !!!

 

 

WE des 7 et 8 septembre 2019 – VERCORS

 C’est par une belle sortie dans le massif du Vercors  que Marche ou Rêve a débuté sa nouvelle saison

Samedi matin, nous sommes 21 à prendre la route en direction de Lans en Vercors pour nous diriger vers le plateau d’alpage de la Molière, sur les hauteurs d’Autran, lieu emblématique du massif avec ses magnifiques panoramas sur l’ensemble de la chaîne des Alpes.

Le soleil est au rendez-vous, les troupes sont motivées ! Après une heure de marche, nous nous trouvons (presque …) nez à nez avec de belles marmottes, pas du tout effarouchées,  qui profitent de la fin de l’été pour se prélasser à l’entrée de leurs terriers.  Encore une petite montée, puis nous accédons, par le Pas de Bellecombe, aux falaises qui surplombent l’alpage.

La pause pique-nique est la bienvenue près de la table d’orientation, puis nous poursuivons notre chemin en direction des lapiaz, zone de roches calcaires creusées de ciselures plus ou moins profondes, et de quelques « trous » spectaculaires.

Notre chemin du retour est animé par la rencontre avec de nombreux traileurs qui participent à l’ultra trail du Vercors.  Avant de terminer notre journée , nous savourons  le paysage grandiose qui s’offre à nous depuis la terrasse du gite d’alpage de la Molière, en sirotant un rafraîchissement bien mérité ! 

De retour aux véhicules, nous prenons la direction de Corrençon-en-Vercors ou nous sommes chaleureusement accueillis par la très sympathique équipe du chalet de Dieulefit Ski Montagne.

 Dans une joyeuse ambiance, nous partageons copieux apéritif,  excellent repas, et digestif (consommé avec modération comme il se doit ….), avant de rejoindre les bras de Morphée pour  une nuit, réparatrice pour certains, un peu moins pour d’autres …

Dimanche matin, le ciel est un peu chargé, mais il ne pleut pas.  Nous partons donc, par des chemins forestiers, en direction de la porte nordique des Hauts Plateaux.

Nous arrivons à la glacière, cavité naturelle qui permettait à la glace de s’y conserver toute l’année.  Encore quelques pas, puis Michèle, notre yogi marcheuse rêveuse nous propose une séance de relaxation auprès d’arbres judicieusement choisis, avant d’arriver à l’auberge de Malaterre, ancienne cabane forestière devenue auberge ou courent aujourd’hui une sorcière, un bûcheron, et …  quelques légendes !

Après un passage au scialet (gouffre) de Malaterre nous poursuivons notre chemin sous la pluie, qui nous accompagnera, en pointillés, jusqu’à la fin de la journée.

Il nous reste à traverser la plaine d’Herbouilly ou nous apprenons l’histoire de ce qu’il reste d’une ferme locale, ayant servi de base pour les résistants du maquis du Vercors. Puis nous prenons la direction du retour en passant par le pas de la Sambue après une montée bien raide !

Contrairement à la veille, avant de reprendre la route, c’est une boisson chaude que nous apprécions dans le salon cosy d’une auberge de Corrençon. 

Ces deux journées partagées dans la convivialité ont été appréciées de tous les participants.